Les pires paroles d’Al Fawzân.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les pires paroles d’Al Fawzân.

Message par Musulmane le Mar 26 Mai 2009, 15:05



Salam aleikoum


Les pires paroles d’Al Fawzân



Parmi les fatâwâ les plus rependues, celle de Sâlih Fawzân, en voici un exemple qui m’a été envoyé il y a peut de temps par mail pour « me prouver » mon égarement.

La fatwâ dit :

Question :

Q
uel doit être notre position vis-à-vis de ceux qui rendent mécréant tous les gouverneurs [actuels] des musulmans…sont-ils des Khawaridj ?
Conseillez-nous, Barak Allah ou fikoum oua jazakoum [Allah] kheyra.


Réponse du Sheikh :

C
eux qui rendent mécréants tout les musulmans, ceux là sont plus acharnés que les Khawaridj, ils sont pires que les Khawaridj. Car ils n’ont pas fait d’exception [distinctions entres les musulmans] et ont jugé que tous les gouverneurs [sans distinctions] étaient des mécréants…

Ceci est pire que le madhab des Khawaridj parce qu’ils ont généralisé [cette mécréance à tous].

Remarque:

La question lui est posé sur ceux qui rendent mécréants les gouverneurs, et lui de répondre:« Ceux qui rendent mécréants tout les musulmans »

A-t'il été interrogé sur ceux qui rendent mécréant tout les musulmans ou bien juste les gouverneurs ?

Cette fatwâ de Fawzân est inacceptable, pour plusieurs raisons :

- La première est que Fawzân ne connaît pas l’état des gouverneurs, et donc il n’a pas le droit de se prononcer à ce sujet. Ce n’est pas moi qui dit que Fawzân ignore leur situation, mais c’est Fawzân lui-même qui l’a dit dans une conversation téléphonique que les gens du site "fourqane.***" diffusent sous le titre de :

SALIH AL-FAWZAN EXPLIQUE SES PAROLES DANS SON LIVRE « KITAAB OUT-TAWHID » SUR LE FAIT DE JUGER AVEC AUTRE QUE CE QU’ALLAH A REVELE

Voici la conversation téléphonique :

Question :
«
Ô Cheikh ! Qu’Allah vous récompense. Certaines personnes ont compris de vos mots dans (le livre) Kitab At-Tawhid, dont vous êtes l’auteur, concernant la question d'Al-Haakimiyyah et de gouverner avec autre que ce qu'Allah a révélé, que vous rendiez mécréant un gouverneur spécifique qui ne juge pas par ce qu'Allah a révélé. Et ils appliquent (ce qu'ils ont compris de vos mots) sur les gouverneurs des Etats du Golfe.


Cheikh Al-Fawzan :
[Il rigole au début]... Cela est dû aux passions (hawaa) ? Les mots sont clairs, il n'y a pas d'ambiguïté dedans, les mots sont clairs. Il y a une explication mentionnée (c'est à dire auparavant, au début du chapitre). Et il était alors dit après ça que celui qui bannit la Chari'a entièrement et met d'autres lois à la place, cela prouve qu'il voit que les lois sont meilleures que la Chari'a, et quiconque tient cette position, il est un kaafir. Ceci est textuellement dit dans le livre...

Cependant, ils prennent seulement [du livre] ceux qui est en accord avec leur compréhension du livre et ce qui leur profite, et ils délaissent le reste des mots. S'ils avaient lu les mots depuis le début, cela aurait été clair [pour eux].

Question :

Est-ce la même chose pour la déclaration de Cheikh Mouhammad Ibn Ibrahim ?


Cheikh Al-Fawzan :

O
ui, c'est la même chose. Celui qui abolit la Chari'a et met à la place d'autres lois, alors cela prouve qu'il considère que ces lois sont meilleures que la shari'a. Et celui qui considère que ces lois sont meilleures que la Chari'a, il est mécréant pour tout le monde, il n'y a aucun doute la dessus.


Question :

Concernant les gouvernants des pays du Golfe ?


Cheikh Al-Fawzan :

Je n’ai pas parlé d’eux, [mots pas clairs
] Je ne sais pas quel est leur état.
Les mots [dans le livre] sont généraux. Tandis que les gens et les individus précis, cela requiert une recherche approfondie….



Remarque:

L'essentiel de cette conversation téléphonique a été mentionnée tient dans l'aveu de Fawzan d'avouer qu'il est ignorant sur la situation des pays du golfe et leurs gouvernances.Il n'y a donc pas matière à débattre sur des aveux fait par lui-même.

Est-ce que Fawzân connaît la situation des gouverneurs du golfe, et à plus forte raison ceux des pays plus éloignés de lui encore, comme le Maroc ou l’Algérie, oui ou non ?

Fawzân nous dit : Je ne sais pas quel est leur état

Mais, malgré que Fawzân ignore la situation de ces dirigeants, il ne sait ni s’ils sont musulmans, ni s’ils sont mécréants, il arrive à affirmer que ceux qui les déclarent mécréants sont « plus acharnés que les Khawaridj, ils sont pires que les Khawaridj. Car ils n’ont pas fait d’exception [distinctions entres les musulmans] et ont jugé que tous les gouverneurs [sans distinctions] étaient des mécréants… ».

C'est d'un contresens assez consternant soubhannaAllah.


http://salafi.xooit.fr/t14-Les-pires-paroles-d-Al-Fawzan.htm

Musulmane
Equipe du Forum Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine

Féminin Nombre de messages : 164
Points : 244
Réputation : 0
Date d'inscription : 24/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum