L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

Message par Iman Dine le Ven 30 Oct 2009, 10:03





L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

(source: la Foi musulmane, Hassan Ayyoub)



Croire en l'Arrêt divin (al-qadâ') et en la Prédestination divine (al-qadar) est un des éléments du Dogme musulman, ayant pour base la foi en Allah - éxalté soit-il -, en la connaissance juste de Son Entité et de Ses Noms, et en l'affirmation de Ses Attributs de perfection obligatoires.

Ainsi, Allah - éxalté soit-il - est par essence Omniscient, Tout-Puissant et Sa Volonté règne partout et est toujours présente. Il l'exerce comme Il veut en toute liberté.

La foi en l'Arrêt et la Prédestination se fonde sur ces Attributs divins, et on peut dire que cet élément du Dogme vient compléter la foi en Allah et en Ses Attributs. Elle est l'expression du rayonnement de la
Vérité divine.


La Science d'Allah - éxalté soit-il -- embrasse toute chose, et Allah - éxalté soit-il - a écrit selon Sa Science les destinées.

Allah - éxalté soit-il - dit :

wama takounou fi cha/nin wama tatlou minhou min qour-anin wala ta^malouna min ^amalin illa kounna ^alaykoum chouhoudan idh toufidouna fihi wama ya^zoubou ^an rabbika min mithqali dharratin fi al-ardi wala fi alssama-i wala asghara min dhalika wala akbara illa fi kitabin moubinoun

« Il n'est pas un atome sur terre ou dans le ciel qui puisse échapper à Allah, point d'être plus petit ou plus grand, sans qu'il ne soit (déjà) pré-écrit dans un Livre probant. »

Sourate 10, « Jonas », verset 61.

C'est dans les « pages » de ce Livre qui nous est caché, et dont seul Allah connaît la vraie nature et l'emplacement, qu'est écrit la destinée de toutes choses et leur aboutissement, soit dans le malheur, soit dans la félicité.

Mais hélas ! Il ne nous est pas possible de connaître tous ces secrets ? Un sage poète a dit :

Le monde de l'inconnu est un livre

Que le Maître des univers a mis à l'abri des regards

Les gens ne voient de tout cela que la page du présent

L'une après l'autre !



Définitions des termes


L'Arrêt (al-qada') et la Prédestination (al-qadar) ont chacun un sens particulier.


  • Sens de l'Arrêt (al-qadâ')
C'est la Science d'Allah - éxalté soit-il - concernant ce que deviendront les créatures dans l'avenir. Donc, cet élément est en rapport avec l'Attribut : la « Science ».


  • Sens de la Prédestination (al-qadar)

C'est la réalisation des choses par Allah conformément à Sa Science et Sa Volonté.

Certains savants ont donné la même définition aux deux termes, les considérant synonymes.

Ce qui nous importe, c'est que nous déduisons que l'Arrêt et la Prédestination se rattachent aux Attributs divins : la Science (al 'ilm), la Volonté (al-irâda) et La Puissance (al-qoudra). -


  • Dans quel domaine sommes-nous contraints ?
Il y a des choses qui surviennent selon le Vouloir d'Allah - éxalté soit-il - et selon Sa puissance. Elles s'imposent aux gens bon gré ou mal gré, consciemment ou inconsciemment.

C'est ainsi que la raison et son degré d'intelligence ou d'idiotie ; que le caractère à tendance calme ou violente ; que les corps grands ou petits, beaux ou laids ; que la personnalité de l'individu extravertie ou renfermée ; que l'époque de naissance d'une personne, le lieu où elle vit, le milieu où elle grandit, l'identité de ses deux géniteurs, sa durée de vie et son agonie, sa richesse et sa pauvreté ; tout cela et ce qui est similaire, échappent à l'homme.

C'est la Prédestination qui donne existence à tout cela, car ce qu'Allah - éxalté soit-il - veut se réalise conformément à Sa Volonté par Sa Toute-Puissance. Personne n'est tenue responsable en la matière et
n'est à blâmer.


Tous ses aspects sont au-dessus de nos forces et ne nous sont pas accessibles.

C'est dans ce contexte qu'Allah - éxalté soit-il - dit :


warabbouka yakhlouqou ma yachaou wayakhtarou ma kana lahoumou alkhiyaratou soubhana allahi wata^ala ^amma youchrikouna

« Ton Seigneur crée ce qu'Il veut et choisit ce qu'Il veut. Il ne leur a jamais appartenu de choisir. Gloire et Pureté à Allah de ce qu'ils Lui associent !

Sourate 28, « Le récit », verset 68


Les Textes de la Loi révélée et leurs indications (ad-dalâla), ainsi que les preuves rationnelles, s'accordent pour signifier l'obligation de croire en cette sorte de Prédestination.

Dans cette catégorie de Prédestination sont inclus les malheurs qui frappent la personne même, sa fortune ou sa progéniture, comme les maladies et les calamités. A partir du moment où l'individu a fait tout son possible pour s'en prémunir et a pris toutes les précautions nécessaires conformément aux Directives d'Allah -
éxalté soit-il -, s'il lui arrive un malheur quelconque, qu'il sache que ce qui l'a affecté provient d'une Prédestination et d'un Décret contre lesquels il ne peut rien, et qu'il ne peut absolument pas fuir.


Il doit les accepter avec soumission et se remettre totalement à la Sagesse d'Allah - éxalté soit-il -. Il doit savoir que ce qui l'a atteint ne pouvait pas le manquer et que ce qui l'a manqué ne pouvait pas l'atteindre.

Le Prophète d'Allah - éxalté soit-il - a dit :

« Sache que si toute la nation s'unissait pour te faire quelque bien, elle ne pourrait te faire que le bien qu'Allah a déjà écrit pour toi ; si elle s'unissait pour te faire quelque mal, elle ne pourrait te faire que le mal que Allah a déjà écrit contre toi ! »

(Rapporté par at-Tirmidhî et jugé authentique).


Allah - éxalté soit-il - dit :

wa-in yamsaska allahou bidourrin fala kachifa lahou illa houwa wa-in yamsaska bikhayrin fahouwa ^ala koulli chay-in qadiroun

« Si Allah t'afflige d'un malheur, quel autre que Lui pourra y mettre fin ? Si c'est un bien qu'Il t'envoie, nul ne saurait s'y opposer, car Il est capable de tout ! »

Sourate 6, « Les bestiaux », verset 17

C'est en adoptant la doctrine juste de nos prédécesseurs pieux (as-salaf as-sâlih) que naissent les qualités louables qui conviennent au croyant tels : le courage, la générosité, la confiance totale en Allah, le refus de la tyrannie et la résistance avec force à toutes les vexations humiliantes.

C'est à partir de cette croyance que naissent les sentiments de confiance, de quiétude et de paix qui emplissent le coeur du croyant, quels que soient les dangers qui l'entourent, car il vit sous l'égide de ces
Paroles d'Allah - éxalté soit-il - :



qoul lan yousibana illa ma kataba allahou lana houwa mawlana wa^ala allahi falyatawakkali almou/minouna

« Dis-leur: « Rien ne peut nous atteindre que Allah n'ait déjà décrété. C'est Lui notre Seigneur-Protecteur, et c'est à Allah que doivent s'en remettre les croyants ! »

Sourate 9, « Le repentir », verset 51


Dernière édition par Iman Dine le Ven 30 Oct 2009, 11:58, édité 1 fois

Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine

Féminin Nombre de messages : 669
Age : 31
Localisation : Paris
Points : 108
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

Message par Iman Dine le Ven 30 Oct 2009, 10:04

Domaine du libre-arbitre


Quant à la seconde catégorie des choses afférentes au Décret et à la Prédestination, elle concerne les actes volontairement et consciemment accomplis. L'homme entreprend ces actions tout en étant conscient de sa liberté et de son emprise sur ce qu'il fait. Il sent l'indépendance de sa volonté et de sa capacité dans leur réalisation.

Ce sentiment, en soi, est une preuve suffisante de sa liberté. Cependant, nous exposons les versets coraniques suivants comme preuves supplémentaires de ce qui est avancé (Passage tiré du livre de M. al-Ghazâlî, La Foi du Musulman.) :

Allah - éxalté soit-il - dit :


waqouli alhaqqou min rabbikoum faman cha-a falyou/min waman cha-a falyakfour inna a^tadna lildhdhalimina naran ahata bihim souradiqouha wa-in yastaghithou youghathou bima-in kaalmouhli yachwi alwoujouha bi/sa alchcharabou wasa-at mourtafaqan


« Dis : « La Vérité est là, émanant de votre Seigneur. Y croira qui voudra et la reniera qui voudra. »

Sourate 18, « La caverne », verset 29


Allah - éxalté soit-il - dit aussi :


qoul ya ayyouha alnnasou qad ja-akoumou alhaqqou min rabbikoum famani ihtada fa-innama yahtadi linafsihi waman dalla fa-innama yadillou ^alayha wama ana ^alaykoum biwakilin

« Dis: Ô Hommes ! Très certainement la Vérité vous est parvenue de votre Seigneur. Quiconque en suit la voie le fera pour son bien ; celui qui en dévie se perdra lui-même. Je ne puis, quant à moi, répondre de vos actions ! »

Sourate 10, « Jonas », verset 108


Si l'homme n'était pas libre, on ne lui aurait pas fait assumer le choix de la bonne ou de la mauvaise voie. S'il ne disposait pas d'une volonté indépendante, ce qu'Allah - éxalté soit-il - a dit « Dis : la vérité est là, émanant de votre Seigneur. Y croira qui voudra et la reniera qui voudra.» ne serait que futilité, chose impossible à imputer à Allah. Nous avons donc une volonté et nous ne sommes nullement contraints.

Allah - éxalté soit-il - a fait descendre le Livre (le Coran), et a ordonné aux gens de suivre ses prescriptions et d'éviter ses interdits. Pour cela, Il a assigné une juste rétribution, dans ce monde et dans l'autre, à ceux qui ont obéi et à ceux qui ont désobéi.

I
l a de même envoyé Son Messager pour appeler les gens à Son Livre et à Sa religion. Il lui a ordonné, ainsi qu'aux croyants au Message, de supporter avec patience les exactions des mécréants. Il leur a ensuite
ordonné de les combattre pour s'être rebellés contre Allah et à cause des souffrances qu'ils infligeaient aux croyants.


Si l'homme était telle une plume flottant dans l'air que le vent déplace comme il veut sans qu'elle soit mue par la moindre volonté, il n'aurait pas été nécessaire de révéler un Livre ou d'envoyer un Messager. Ni la récompense, ni la sanction n'auraient de sens ! Car la liberté, la volonté et le libre arbitre feraient défaut dès le départ ! Tout cela ne serait qu'amusement et futilité absurde. Or, la futilité est une chose impossible de la part d'Allah - éxalté soit-il -.

A
llah - éxalté soit-il - a créé l'univers et ce qu'il contient. Il l'a soumis à des règles, des lois et des systèmes qui le régissent. Il a établi la loi de la causalité, c'est-à-dire le rapport de cause à effet. Or,
l'homme fait partie de ce monde et est soumis à cette loi, aussi bien dans ce qui le concerne des affaires de ce monde que dans celles de l'autre.


Allah - éxalté soit-il - a dit


sounnata allahi allati qad khalat min qablou walan tajida lisounnati allahi tabdilan

« Telle fut de tout temps la Loi d'Allah, les Lois d'Allah demeureront immuables. »

Sourate 48, « La victoire », verset 23


Ainsi, la règle d'Allah requiert que l'agriculteur, l'industriel, le commerçant et tout travailleur en général, accomplissent chacun un acte spécifique, qui provoque obligatoirement des effets déterminés et appropriés.

Par exemple l'agriculteur laboure, sème le grain et irrigue la terre. S'il accomplit ces travaux, dispose d'une terre fertile, de semences de bonne qualité, et si sa culture est préservée de tous les fléaux, Allah - éxalté soit-il - crée alors de la graine tout le processus qui l'amène à son état final.

Si l'agriculteur avait jugé que son sort avait déjà été fixé par le Destin, que ce qui avait été écrit à son encontre devait fatalement lui arriver, s'était assis dans sa maison sans accomplir aucune tâche, et si l'industriel, le commerçant, les inventeurs en faisaient de même, les usines auraient cessé de travailler, les magasins auraient fermé, l'ignorance se serait répandue partout et l'espèce humaine aurait été anéantie depuis longtemps.

Il est étonnant de voir des gens croire dans les lois de la Prédestination et renier celles de la nature. Alors que c'est Allah qui a dit :

wa-in min chay-in illa ^indana khaza-inouhou wama nounazzilouhou illa biqadarin ma^loumin

« Il n'est rien dont Nous ne détenions pas les trésors et Nous ne le faisons descendre que dans une proportion déterminée. »

(Sourate 15 Al Hijr verset 21)


Allah - éxalté soit-il - dit aussi :


houwa alladhi ja^ala lakoumou al-arda dhaloulan faimchou fi manakibiha wakoulou min rizqihi wa-ilayhi alnnouchourou

« Parcourez donc les coins et les recoins de la terre et mangez des biens qu'Il vous a octroyés. C'est vers Lui que vous serez ressuscités. »

Sourate 67, « La royauté », verset 15


Allah a fait de la quête de l'homme une cause pour l'octroi de la subsistance. Telle est la Règle d'Allah - éxalté soit-il -. Allah - éxalté soit-il - a aussi établi une cause pour l'accès au Paradis ou à l'Enfer : l'obéissance ou la désobéissance.

Tout ce qu'Allah - éxalté soit-il - a énoncé dans Son Livre sacré à propos de mettre tel peuple sur la bonne voie et d'autres sur la mauvaise, est érigé sur la base de ces règles et sur le système des causes à effets.

Allah - éxalté soit-il - dit :

inna allaha la yastahyi an yadriba mathalan ma ba^oudatan fama fawqaha fa-amma alladhina amanou faya^lamouna annahou alhaqqou min rabbihim wa-amma alladhina kafarou fayaqoulouna matsa arada allahou bihadha mathalan youdillou bihi kathiran wayahdi bihi kathiran wama youdillou bihi illa alfasiqina

« Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi: un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent "Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple?". Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers, »

Sourate 2, « La vache », verset 26


Allah - éxalté soit-il - dit aussi :
wa-idh qala mousa liqawmihi ya qawmi lima tou/dhounani waqad ta^lamouna anni rasoulou allahi ilaykoum falamma zaghou azagha allahou qouloubahoum waallahou la yahdi alqawma alfasiqina

« Lorsqu'ils dévièrent du droit chemin, Allah fit dévier leurs coeurs. Allah ne guide pas la gent dévoyée. »

Sourate 61, « Le rang », verset 5


Allah - éxalté soit-il - dit encore :

qoul man kana fi alddalalati falyamdoud lahou alrrahmanou maddan hatta idha ra-aw ma you^adouna imma al^adhaba wa-imma alssa^ata fasaya^lamouna man houwa charroun makanan wa-ad^afou joundan

« Dis : Allah peut fort bien prolonger la vie de ceux qui vivent dans l'égarement. »

Sourate 19, « Marie », verset 75

En examinant attentivement ces versets, on constate qu'Allah - éxalté soit-il - n'a mis tel peuple sur la mauvaise voie que suite à sa perversité ; Il n'a fait dévier les coeurs de certains autres que parce qu'ils avaient eux-mêmes dévié de la bonne voie. Il n'a prolongé la vie dans l'errance du troisième groupe que parce qu'il avait déjà choisi la voie de l'égarement.

Il ne s'agit, là, que du même rapport de cause à effet. C'est ce même principe qui régit la question de suivre la voie de la droiture.


Allah - éxalté soit-il - dit :


waalladhina jahadou fina lanahdiyannahoum souboulana wa-inna allaha lama^a almouhsinina

« Ceux qui auront combattu pour Notre cause, Nous leur indiquerons Nos voies et Allah est, sûrement, avec ceux qui recherchent l'excellence. »

Sourate 29, « L'araignée », verset 69


Le fait qu'Allah leur indique Ses voies est la conséquence de leur combat pour la cause de Sa religion.


Allah - éxalté soit-il - dit aussi :

waalladhina ihtadaw zadahoum houdan waatahoum taqwahoum

«Ceux qui se mettent sur la bonne voie. Allah les guide encore plus et leur apporte la piété. »

Sourate 47, « Mohammad », verset 17


Allah - éxalté soit-il - dit encore :

wayaqoulou alladhina kafarou lawla ounzila ^alayhi ayatoun min rabbihi qoul inna allaha youdillou man yachaou wayahdi ilayhi man anaba

« En vérité, Allah égare qui Il veut et Il guide vers Lui celui qui se repent »

Sourate 13, « Le tonnerre », verset 27


L'homme fait l'effort de retourner vers Allah (c'est un acte responsable). La conséquence est qu'Allah, le guide sur le droit chemin et l'y affermit. C'est donc une question de cause à effet.

Allah - éxalté soit-il - est le Créateur de l'univers et de ses lois. Allah - éxalté soit-il - en est L'organisateur. C'est Lui qui a déterminé à l'avance la cause et l'effet. Donc tout provient de Lui et retourne à
Lui comme Il l'affirme dans le verset suivant :



aynama takounou youdrikkoumou almawtou walaw kountoum fi bouroujin mouchayyadatin wa-in tousibhoum hasanatoun yaqoulou hadhihi min ^indi allahi wa-in tousibhoum sayyi-atoun yaqoulou hadhihi min ^indika qoul koulloun min ^indi allahi famali haoula-i alqawmi la yakadouna yafqahouna hadithan


« Dis : Tout provient de Allah. »
Sourate 4, « Les femmes », verset 78




Ce que la religion énonce entre, de la même manière que les règles qui régissent l'univers, dans cet Ordre divin, Qui a créé et déterminé toute chose à l'avance.

Telle était l'attitude du Messager d'Allah dans sa compréhension des versets du saint Coran. C'est la voie que suivirent ses Compagnons dans leur relation avec les Textes de la Révélation : ils combattirent dans le sentier d'Allah et agirent dans leur vie selon cette base, si bien qu'ils redressèrent le monde et construisirent une civilisation humaine unique. Dans leur longue marche il n'y avait pas de place au fatalisme ou au destin pour justifier une quelconque passivité. Ils n'ont jamais négligé leur devoir en attendant que les arrêts du destin s'annoncent !


Dernière édition par Iman Dine le Ven 30 Oct 2009, 12:44, édité 1 fois

Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine

Féminin Nombre de messages : 669
Age : 31
Localisation : Paris
Points : 108
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

Message par Iman Dine le Ven 30 Oct 2009, 10:04

Conclusion

En guise de conclusion, nous pouvons dire que le Livre d'Allah - éxalté soit-il - affirme que notre Seigneur - éxalté soit-il - a la Science absolue, la Puissance et la Volonté. Il n'est rien qui ne soit inscrit dans Son Savoir, déterminé par Sa Volonté, exécuté et réalisé par Son Pouvoir.

Il s'est aussi avéré que l'homme détient une science, une volonté et un pouvoir. Mais c'est Allah qui l'en a doté.

La question du Décret et de la Prédestination est étroitement liée à la foi en la Science d'Allah, en Sa Volonté et en Son Pouvoir.

L'homme a le libre choix et dispose du libre arbitre. Il est responsable de ses actes. Il les assume pleinement, car ils sont l'expression de la science, de la volonté et du pouvoir dont Allah l'a équipé et honoré. Les obligations prescrites par Allah à Ses serviteurs, et la rétribution qu'Il a assignée à leurs oeuvres sont aussi fondées sur ce principe.

Quant à la sphère de connaissance qui échappe à l'homme, et dont il n'a pas pu déchiffrer le mystère jusqu'à ce jour, elle concerne la relation qui existe entre le Savoir d'Allah, Sa Volonté et Son Pouvoir, d'une part, et entre le savoir de l'homme, sa volonté et son pouvoir, d'autre part.

En vérité, la question du Décret et de la Prédestination n'est pas la seule sur laquelle l'homme s'interroge à propos d'Allah - éxalté soit-il -. Ainsi, les Attributs d'Allah - éxalté soit-il - et leur essence échappent à l'intelligence humaine. Nous n'en connaissons que les Noms dérivant de certains de leurs effets. Quant à leur vraie nature, il est impossible de la concevoir. Elle est hors de notre portée comme l'est l'Etre d'Allah - éxalté soit-il -.

Dès lors, si nous croyons fermement en ces Vérités qui nous sont parvenues de la Toute-Puissance divine et en fonction de cette certitude, pourquoi l'homme cherche-t-il vainement à sonder les profondeurs de la question épineuse du Décret et de la Prédestination ?

Cette question n'est pas à la portée de l'homme et ne fait pas partie de ses attributions. Elle est l'affaire d'Allah - éxalté soit-il - et procède de Ses Attributs de perfection.

Allah - éxalté soit-il - a créé l'homme, Il lui a ordonné d'exécuter Ses Ordres et de s'éloigner de ce qu'Il a interdit. Il s'est adressé à sa raison, a honoré son humanité et l'a traité selon les capacités de compréhension et d'action qu'Il a enfuies en lui.

Notre vie, dans son ensemble, repose sur le rapport de cause à effet. C'est une Loi divine universelle qui régit aussi bien les mondes supérieurs que les mondes inférieurs, y compris le monde de l'homme.

Allah - éxalté soit-il - est de toute chose Savant. Il est Puissant, Il n'a cessé d'avoir l'Attribut de la Volonté absolue. Mais, en plus, Il est Sage, Juste et Miséricordieux. Il est Le Parfait par excellence, Il ne commet aucune injustice, même pas le poids d'un atome. Il ne charge aucun au-dessus de ses capacités. Il ne tient pas rigueur, dans le livre des oeuvres de chacun, des actes de celui qui dort, du fou, de l'enfant ou de celui qui agit sous la contrainte.

I
l incombe à l'homme responsable de mettre en oeuvre ce qu'on lui demande de faire, de ne pas agir en sot et de cesser de justifier ses échecs au nom de la Prédestination. La Prédestination ne peut être un frein pour
l'homme qui agit, bien au contraire, elle doit insuffler la force en lui, car l'homme agit librement et réellement.


Pourquoi cette question du Décret et de la Prédestination a-t-elle été le sujet de préoccupation majeure de la nation islamique durant sa phase de faiblesse, de stagnation et de déclin ?

Cette préoccupation n'était-elle pas, en vérité, l'excuse derrière laquelle s'abritaient tous ceux qui délaissaient leurs devoirs, ceux qui ont toujours été un opprobre pour leur communauté, une infamie pour leur religion et un lourd fardeau pour ceux qui voulaient emboîter le pas à leurs prédécesseurs, et se lancer au Nom de Allah dans la reconstruction d'une civilisation humaine pure et croyante, conformément à l'ordre du Seigneur - éxalté soit-il - ?

Allah - éxalté soit-il - dit :


waqouli i^malou fasayara allahou ^amalakoum warasoulouhou waalmou/minouna wasatouraddouna ila ^alimi alghaybi waalchchahadati fayounabbi-oukoum bima kountoum ta^malouna

« Dis: Agissez ! Allah verra donc vos actions, ainsi que Son Messager et les croyants. Vous serez ensuite ramenés vers Celui qui connaît le monde de l'invisible et le monde manifeste. Il vous informera alors de ce que vous faisiez. »

Sourate 9, « Le repentir », verset 105

Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine
Equipe du Forum Iman Dine

Féminin Nombre de messages : 669
Age : 31
Localisation : Paris
Points : 108
Réputation : 0
Date d'inscription : 29/03/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'arrêt (al Qada') et la Prédestination (Al Qadar)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:35


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum